Culture
3

« 93370 Les Bosquets, un ghetto français »

7 janvier 2017
7282 Views
0 Commentaires
2 minutes read
« 93370 Les Bosquets, un ghetto français »

« 93370 Les Bosquets, un ghetto français » (MeltingBook Editions). Ou quand l’enseignant et historien de formation Jean-Riad Kechaou dresse une monographie d’un quartier emblématique des cités françaises et de leur échec urbanistique. A lire en urgence.

jrEn bâtissant Les Bosquets, l’un des plus grands ensembles de la banlieue parisienne à Montfermeil (Seine-Saint-Denis), là où se déroule l’intrigue des Misérables de Victor Hugo, le grand architecte Bernard Zherfuss ne se doutait pas que ces logements destinés à la classe moyenne deviendraient le lieu d’habitation de tous les refoulés du système, des populations immigrées, pauvres pour l’essentiel.

Les Bosquets renvoient, naturellement, à la situation de Cosette, personnage clé des Misérables.

Mais l’État, ce n’est pas Jean Valjean. On ne peut sortir un ghetto de la misère par un coup de baguette magique.

C’est ce que Jean-Riad Kechaou, professeur en Seine-et-Marne et attaché à Montfermeil tente de montrer à travers ce travail fouillé mais nuancé. En croisant les sources et les témoignages, il réussit à raconter l’indicible. Comment un quartier devient un ghetto.

Il aura fallu une explosion de colère sans précédent en 2005 pour accélérer le processus de réhabilitation, entamé un an plus tôt, presque achevé, aujourd’hui.

Enlaidis rapidement, ignorés pendant un temps puis objet de toutes les attentions, les Bosquets sont un symbole.

Ils racontent un peu l’histoire de toutes ces banlieues méprisées mais tellement belles. D’une beauté visible uniquement de ceux qui daignent s’y attarder, ceux qui aident leurs prochains en acceptant leurs différences.

Acheter le livre

 

 




Comments are closed.