Culture
1

Ebdo, un média indépendant débarque !

27 septembre 2017
415 Views
0 Commentaires
5 minutes read
Ebdo, un média indépendant débarque !

Melting Book souhaite la bienvenue à un nouveau confrère, l’hebdomadaire Ebdo qui est lancé ce 27 septembre au théâtre de Verre à Paris.  Ce nouveau média sur papier, indépendant et participatif fut annoncé lors du festival du journalisme qui avait lieu en juillet dernier à Autun en Saône-et-Loire. Noëmie Collas-Pradel enseignante et bénévole lors de ces rencontres  nous dresse le portrait de ce festival engagé et détonnant.

Le Festival du Journalisme  qui se réclame « Festival des Histoires vraies » constitue trois jours de rencontres autour de journalistes, de documentaristes, de témoins et autres intervenants qui se succèdent sur les différentes scènes en plein cœur de la ville d’Autun.

Vendredi 14 juillet 2017, Autun – Toute la ville s’est préparée à accueillir des milliers de visiteurs pour le festival « Les rendez-vous de Juillet », organisé par les revues XXI et 6Mois ainsi que leurs partenaires étrangers Internazionale, Reportagen et Harper’s.

La ville vécut ainsi au rythme des intervenants, festivaliers et bénévoles durant trois jours. Le but: échanger et s’informer.

Onze thématiques ont été retenues pour cette édition, toutes en rapport plus ou moins direct avec l’actualité, allant de la question du traitement des journalistes (Faut-il brûler les journalistes?), jusqu’à de la politique étrangère (L’Amérique de Trump, Russie – L’empire contre attaque) en passant par des questions culturelles et sociétales (Révolutions dans l’éducation, Ils font avancer le monde).

IMG_20170714_112044[1]

Rencontre sur la terrasse de l’évêché d’Autun avec un ancien avocat pour Human Rights Watch, racontant la « traque » et la condamnation de l’ancien président du Tchad Hissène Habré.

Dix-huit lieux – en plus du stade municipal qui a fait office de camping- étaient dédiés à ces rencontres, des salles communales et de spectacle aux chapelles et autre prieuré. Ces lieux plus ou moins intimistes ont permis la facilité du contact et de l’échange.

Les rencontres se sont déroulées de façon similaire: un membre des revues XXI et 6Mois présente la thématique choisie et l’intervenant avant que celui-ci expose son histoire, raconte son expérience. L’échange avec le public avait lieu dans un dernier temps,  s’ouvrant très souvent sur un débat. Outre ces rencontres, les festivaliers ont pu participer à des ateliers, des projections ou des expositions.

IMG_20170714_123213[1] (1)

Anecdoctes judiciaires présentées par une journaliste du Monde, au coeur de la chapelle des sept dormants.

Le point d’orgue du festival a lieu en haut du Mont Beuvray, le samedi 15 juillet en fin d’après-midi. Tous les festivaliers se sont retrouvés dans un cadre bucolique pour échanger pendant plus de 2 heures avec des journalistes, reporters et autres photojournalistes en face à face.

En début de soirée, les organisateurs ont réuni tout le monde autour de la scène principale. Il ne s’agissait pas seulement de faire un bilan en milieu de festival. Ces journalistes, se levant un à un au milieu de la foule, se présentant et racontant leur parcours ont fait un happening: ils lancent le nouvel hebdomadaire Ebdo.  Ils le veulent indépendant, sur papier, sans publicité et participatif.

IMG_20170715_164304[1]

En haut du mont Beuvray, un ancien braqueur devenu réalisateur et un avocat racontent leurs univers.

Les rendez-vous sont donc pris: en juillet 2018 pour la nouvelle édition des « Rendez-vous de Juillet » et le 27 septembre 2017 dès 20h au Théâtre de Verre à Paris pour le lancement officiel de l’hebdomadaire Ebdo. Une campagne de financement vient de démarrer et a récolté 65 000 euros sur les 150 000 espérés.

Noëmie Collas-Pradel, bénévole lors du festival

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *