eco&politique
3

La France doit tourner une page et arrêter avec son obsession du voile

24 mai 2018
2110 Views
0 Commentaires
7 minutes read
La France doit tourner une page et arrêter avec son obsession du voile

Entre « incivilité » ou encore « signe ostentatoire de l’islam politique », le voile des musulmanes n’a visiblement pas bonne presse. Tout part du voile de Maryam Pougetoux, porte-parole de l’UNEF et d’une publication de Laurent Bouvet, co-fondateur du Printemps Républicain, qui estime, une fois n’est pas coutume, qu’il s’agit d’une victoire de l’islamisme qui ne cesse de gagner du terrain en France. Evidemment, comme l’idée est de jouer sur les peurs, aucun chiffre, aucune définition ou aucune analyse n’est donnée à l’appui de cette assertion.

Or, ce n’est pas tout, l’actualité nous apprend qu’un restaurant chic de l’avenue de Montaigne refuse également – et ouvertement – les femmes voilées dans son restaurant, fréquenté pourtant par une élite française, aux motifs qu’elles nuisent à la publicité de leur restaurant.

C’est également sans évoquer la campagne lancée par Netflix à destination des musulmans pendant le mois du Ramadan, qui a suscité une déferlante de remarques islamophobes.

Concernant les polémiques répétées à l’endroit des femmes portant le voile, elles reflètent naturellement une discrimination flagrante.

Lorsque ces dernières restent chez elles, elles seront qualifiées de soumises ; lorsqu’elles tentent de s’associer au service public de l’Éducation nationale, on leur demande d’ôter leur voile ; lorsqu’elles sont militantes ou ont atteint des postes les mettant en avant, elles deviennent naturellement des islamistes, représentantes des « Frères musulmans » et tant pis si elles ne les ont jamais fréquentés.

L’exemple de la chanteuse Mennel Ibtissem est réellement révélateur.

Les musulmans se font d’ailleurs spolier la parole médiatique, puisqu’on a entendu tous les experts, tous les spécialistes sur la question du voile de Maryam Pougetoux, mais jamais l’intéressée elle-même. Ce désintérêt pour un débat neutre, équitable et dépassionné au profit de l’information polémique et stérile devient également légion dans la presse française. Cette trajectoire est inquiétante.

Au président de la République et au chef du gouvernement de prendre des initiatives claires

La réalité est qu’il appartient au président de la République et au chef du gouvernement de prendre des initiatives claires et d’avoir un discours de fermeté à l’égard des individus qui prônent ainsi la haine et les préjugés à l’endroit des musulmans.

Comment accepter que lors d’un entretien le ministre d’État, Ministre de l’Intérieur, puisse affirmer que voile de Maryam Pougetoux est un affront à notre culture ? De telles paroles sont contraires à la laïcité. Au titre de ce dernier principe, l’Etat n’intervient pas dans la sphère religieuse afin de laisser les individus se déterminer librement dans le respect de l’ordre public.

 

 

Monsieur Colomb n’avait pas, en conséquence, à émettre un jugement de valeur sur le voile de Maryam Pougetoux puisque cela est au contraire au principe de laïcité et au principe de non-discrimination qui en découle. S’il estime que cette dernière fait la promotion de l’islam politique, toujours sans le définir, il convient d’en apporter des preuves concrètes et de trouver le délit – inexistant – qu’elle commet. Et nous passons le parallèle entre cette dernière, les « jeunes » et Daech. La réalité est qu’il existe une obsession de l’islam jusque dans les plus hautes sphères de l’Etat.

>> ÉCOUTEZ  AUSSI : J.Baubérot: « La laïcité absolue est contraire à la démocratie »

Or, comme le soutenait Nadia Henni Moulaï, fondatrice de MeltingBook,  » limiter les musulmans à la question du voile et ne pas leur permettre de sortir de ces polémiques stériles, souvent instiguées par les mêmes censeurs des réseaux sociaux et des procès d’intention, ne leur permet pas d’intervenir sur d’autres sujets sur lesquels les Français de confession musulmane excellent : les finances, l’entreprenariat, le marketing et d’autres matières économiques. »

>> LIRE AUSSI : « Voiles et préjugés »

Nourrir la chimère que le voile est le problème de notre société alors que des milices de Génération Identitaire se présentent, hélicoptère à l’appui, pour renvoyer des migrants demandant de l’aide à la France, sont impunis semble relever d’un polar à succès. Tant que le gouvernement ne comprendra pas que ces polémiques servent la radicalisation plus qu’elles ne permettent d’enrayer un phénomène imaginaire, il ne pourra pas être crédible quant à sa volonté supposée de permettre aux musulmans de France de vivre leur foi dignement.

N’oublions pas que la rhétorique de Daech s’articule très largement autour de ces polémiques. A nous de ne pas les alimenter. Redonner à la France son image c’est d’abord et avant tout démontrer que l’égalité républicaine s’applique à tous.

Par Asif ARIF, Avocat au Barreau de Paris, auteur spécialisé sur les questions d’islam et de laïcité. Dernier ouvrage : « Outils pour maîtriser la laïcité », La Boîte à Pandore, oct. 2017.

Par Madjid MESSAOUDENE, Elu de la ville de Saint-Denis en charge de discriminations et de l’égalité femmes-hommes.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *