portraits
2

Lumière sur des Algériens de France

13 avril 2018
963 Views
0 Commentaires
8 minutes read
Lumière sur des Algériens de France

Djamila Zeraoui, entrepreneure, lance la 5e édition des « Algériens de France », le 13 avril 2018, à Paris. Elle présente une série d’expert.e.s pour valoriser ceux qui bougent les lignes. MeltingBook met la lumière sur une partie d’entre eux.

 

Nadia Meflah

Nadia MeflahD’ici et d’ailleurs, cheminant en cinéma dans tous les territoires et genres, Nadia Meflah est critique, programmatrice, formatrice, enseignante, lectrice et passeuse, parcourant les institutions tout comme les hors champs, toujours à l’écoute de tous les publics, passionnée par la transmission, de ce qui fait sens et récit, imaginaire et élaboration de soi.

Elle a travaillé trois ans pour le festival de Cannes et collaboré à différents festivals internationaux (Alexandrie, Béjaia, Casablanca, Le Caire, Carthage, Rome, Tanger, Tetouan, Valladolid ).
Elle a aussi dirigé certains festivals (le FIDEL au Palais de la porte dorée, Musée National Histoire Immigration, le festival Un Autre regard, cinéma et handicap).
Elle a initié et enseigné aux États-Unis un programme sur les Visages de la France, l’identité nationale au prisme du cinéma français à New York avec la Maison Française et la Columbia University et Grinnell College, elle a aussi travaillé au sein d’une maison de production en tant que chargée de développement et de communication.
Auteure d’un documentaire Oum Kalthoum, la voix du Caire (Arte 21 juin 2017) du livre Chaplin et les femmes (éd. Philippe Rey 2007) et d’une conférence avec article pour la Philharmonie Al Musiqa, les musiques arabes et le cinéma  ( ed. La découverte/ Philharmonie Paris 2018)
Karim Bouhassoun

Select Maghreb Karim BouhassounKarim Bouhassoun, 38 ans est né en région parisienne. Après des études études de philosophie à la Sorbonne et à Sciences Po Paris, il débute sa carrière dans un cabinet de conseil en management parisien.

Il y accompagne des grands groupes dans leur fusion, notamment dans l’énergie. Puis, il accompagne des ministères dans leurs stratégies de communication web.

Il intègre ensuite la Direction de la Stratégie de Sciences Po Paris auprès de Richard Descoings.

Ancien directeur adjoint de cabinet du maire de Nevers, il est depuis 2014 conseiller politique de la Présidente de Région Bourgogne-Franche-Comté.

Engagé politiquement pour la lutte contre les inégalités, il a été conseiller de plusieurs candidats et a participé à la communication de campagne de plusieurs élections locales et nationales.

Il préside une association d’insertion par la culture à Clichy-sous-Bois (93) et s’engage pour la réussite éducative au collège et la lutte contre le « décrochage » en mobilisant associations et élus.

Sensible au développement des relations entre les pays de l’arc méditerranéen, il a été à l’origine de voyage d’étudiants puis d’élus au Moyen-Orient et en Algérie en 2012 sur le thème des réseaux internationaux et de la coopération décentralisée.

Il est coauteur de Quatre nuances de France, un livre d’entretiens avec un regard original sous forme de correspondances sur les enjeux de société et les valeurs de la République, avec le journaliste et ex-membre du CSA Rachid Arhab, l’ambassadeur de France Xavier Driencourt, et un ancien sans-papiers, Nacer Safer. La promotion à Paris, en régions et en Algérie prend la forme de conférences et de débats depuis 24 mois.

Spécialiste des politiques de développement économique et de démocratie locale notamment dans les territoires fragiles, son nouveau livre « Que veut la banlieue ? Manifeste pour en finir avec une injustice française, préfacé par Rachid Arhab, est paru chez L’Harmattan en septembre 2017.

Il dresse un état de la situation des quartiers prioritaires de la Politique de ville, mêlant analyse et témoignages personnels. Il invite le Gouvernement à lancer un plan d’actions concrètes inédit pour que la situation change, la règle des « Trois Cinq », en favorisant un choc d’offre dans l’ « immatériel » : compétences, éducation, emploi, culture et démocratie locale.

Akacha Dahmani, COO et cofondateur de Carto-SI.

Select Maghreb AkachaAkacha a un double cursus, Master 2 – informatique et commercial (Jussieu/Université de Lille II/Groupe IGS).

En 12 ans, il est passé par différentes entreprises. Et il a été confronté à chaque fois aux problématiques du SI.

Dans des groupes aussi importants, les acteurs du SI évoluent quasiment à l’aveugle. Avec Malloum Laya, il a lancé Carto-SI avec pour philosophie de simplifier la vision du SI en redonnant le pouvoir aux acteurs principaux du SI. Ces derniers ayant trop tendance à être consultés en dernier lieu.

Éditeurs de logiciels, leur outil permet d’automatiser et de faciliter le pilotage su SI, pour offrir aux entreprises la maîtrise de leur business et de leur stratégie.

Ils s’attaquent à un marché mondial et sont reconnus comme une alternative sérieuse aux outils existants.

Leur citation favorite sonne comme leur crédo : « la simplicité est la sophistication suprême «  (Leonard de Vinci).

Leur start-up, est en pleine croissance, avec notamment à la clé, la signature de grands comptes récemment.

Yasmine Briki

Yasmine Briki a grandi à Annaba, dans l’Est de l’Algérie. Après une maîtrise en sciences politiques, elle est arrivée en France en 2004 pour y poursuivre des études en relations internationales, puis en économie à Paris 1 Sorbonne.
Photo YasmineEn 2011, elle intègre le groupe BULL (devenu Atos) où elle occupe plusieurs fonctions. Aujourd’hui, le groupe Atos lui a confié le développement international du « Hoox », le smartphone crypté le plus sécurisé au monde.
Parallèlement, elle dirige Gouvernance Think Tank Magazine, un média de réflexion et de proposition dans les domaines politique, socio-économique et environnemental qu’elle a fondé en 2016.
Ce média hybride est le premier en France à se spécialiser dans la synthèse et la valorisation des propositions de différents Think Tanks.
Passionnée par l’illustration, elle collabore avec sa soeur auteure pour réaliser une série de livres pour enfants Les Contes de la sciences.
Cette entrée dans le monde du livre accentue son désir d’engagement associatif culturel. Elle décide de créer en 2017 l’association United Hopes dont l’objectif est de créer des pans culturels entre l’Orient et l’Occident et aussi de distribuer des livres aux enfants des pays en développement.

La rédaction MeltingBook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.