ECD, l’association de quartiers mise sur les jeunes et le digital
société

ECD, l’association de quartiers mise sur les jeunes et le digital

12 octobre 2017
951 views
0 Commentaires
6 minutes read

ECD Sartrouville a réuni plus d’une centaine de Sartrouvillois, venues pour adhérer à son dispositif. L’association a annoncé un projet visant à former 200 jeunes aux métiers du digital et des ateliers de formation aux dangers d’internet, lors de son événement de rentrée « Réussite et Citoyenneté dans nos quartiers », ce 30 septembre 2017. L’association d’accompagnement scolaire accompagne, depuis 2013, des collégiens en difficulté scolaire à Sartrouville (78). Reportage. 

« Les places sont très limitées. La motivation de vos enfants est un élément clé pour intégrer ce dispositif, avec l’implication des parents, » a expliqué Mohamed Guirrati, le président de l’association et ingénieur de formation.

 « L’impact, sur les finances de l’association, qu’on eu la suppression brutale des contrats aidés par l’actuel gouvernement. C’est pourquoi nous avons été contraint de décaler la rentrée au 2 octobre 2017, » a-t-il souligné aux familles, en toute transparence.

Cette rencontre citoyenne organisée à l’initiative d’ECD (Écoute et Conseil par le Dialogue) et intitulée « Réussite & Citoyenneté dans nos quartiers » s’est déroulée en présence d’Alexandra Dublanche, conseillère régionale d’Île-de-France et adjointe au maire de Sartrouville.

IMG_4944

©Ecd Sartrouville

« J’ai un souvenir très marquant, celui de la remise des diplômes ECD, où il y avait une telle fierté dans le regard des parents et des enfants, ils avaient énormément progressé », a souligné Alexandra Dublanche, invitée à prendre la parole.

« Cette association porte les valeurs du travail et du mérite, elles sont primordiales. […] , a déclaré David Carmier, adjoint au maire de Sartrouville, félicitant, également, les enseignants, les parents impliqués et les enfants.

 

L’élu a, également, rappelé la possibilité de faire des dons défiscalisés pour soutenir le travail de l’association.

L’événement a permis de présenter le nouveau projet de coaching d’ ECD Sartrouville.

200 jeunes bénéficieront d’un coaching digital

En exclusivité, l’association met en place un nouveau projet de coaching cette année, en collaboration avec la Fondation EDF.

Mohamed Tliba, secrétaire général d'ECD, présente le dispositif.

Mohamed Tliba, secrétaire général d’ECD, présente le dispositif.

Le projet présente deux volets, l’un numérique, l’autre culturel, complémentaires de l’action principale de coaching.

ECD a élaboré un programme grâce auquel plus de 200 jeunes sartrouvillois, en difficultés, bénéficieront d’ateliers réguliers visant à les former à la culture numérique, à les sensibiliser aux dangers d’internet, et à les préparer aux emplois digitaux de demain.

Il vise également à renforcer l’inclusion et la mixité sociale et lutter contre les inégalités.

« 80% des emplois en 2030 n’existent pas aujourd’hui », étude Dell et l’institut du Futur, think tank californien, juillet 2017.

« Le coup de coeur du jury »

La structure a été sélectionnée parmi 137 dossiers de candidatures déposés auprès de la Fondation EDF. 25 finalistes ont pu présenter leur projet devant le jury le 26 juin dernier. Parmi les finalistes, ECD Sartrouville avec son projet de coaching.

« Le coup de coeur du jury » : c’est en ces termes que la Fondation EDF a félicité ECD Sartrouville pour son projet alliant lutte contre le décrochage scolaire, numérique,  monde de l’entreprise et mixité sociale.

Résultat : un soutien financier de 10000 euros sera accordé à l’association pour l’année scolaire 2017-2018.  ECD a convaincu la Fondation EDF à l’occasion de l’édition 2017 de Ghood, un appel à projets réservé aux collaborateurs du Groupe EDF engagés dans le milieu associatif.

Par l’intermédiaire de Malik Ouarezki, cadre chez Enedis et membre du bureau, ECD Sartrouville a pu présenter son projet de coaching ambitieux pour les jeunes en difficultés de la ville.

Il s’agit d’un coaching ciblé, dédié aux jeunes issus de quartiers populaires de la commune, et réalisé par des coachs spécialisés et des professionnels du monde de l’entreprise.

« C’est par le travail et l’éducation qu’ils trouveront pleinement leur place dans la société. Nous ne voulons pas qu’ils soient livrés à eux-mêmes en dehors des murs de l’école et en proie à s’incliner vers toutes formes d’extrêmes, » a relevé M. Guirrati, président de l’association.

Dans un contexte français difficile, il est nécessaire de s’engager auprès de cette jeunesse, de leur trouver des modèles auxquels ils pourront s’identifier.

Nos jeunes, parfois en difficultés et basés en quartiers populaires doivent être remotivés, accompagnés, pour préparer dès le collège leurs poursuites d’études. Avec un objectif clair,  organiser en amont leur projet professionnel. Des missions réalisées par ECD Sartrouville depuis bientôt quatre ans. Un projet tourné vers l’autonomie individuelle.

Sarah Hamdi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *